Remerciements:

 

 

31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 07:56
L'European Shell Eco-Marathon a eu lieu cette année sur l'Eurospeedway de Lausitz, du 24 au 28 mai.
Il s'agit de la plus grande compétition d'économie d'énergie au niveau mondial.

 


 

Préparation:

Après avoir roulé à Ladoux et Nogaro, nos véhicules étaient prêts. Nous avons cependant travaillé à la calibration d'un nouvel injecteur et à la réalisation d'un système de blocage d'embrayage pour TIM 05 afin de répondre au nouveau règlement. Ces modifications ayant fonctionné du presque-premier coup, nous pouvions être sereins pour la suite.

Du côté logistique, le problème est plus épineux, en effet parcourir 1700 km jusqu'en ex-RDA avec tout notre matériel n'est ni simple ni bon marché, mais grâce au Lycée d'Artagnan de Nogaro qui dispose d'un semi-remorque, les choses sont plus facile: tout le matériel est ainsi chargé dans l'engin quelques jours à l'avance et arrive en même temps que nous sur le circuit après 27h de route. Denis Lescure, le chauffeur, transporte ainsi le matériel et les prototypes de Supaéro, de Nogaro, et les notres.

Lundi:
 

Nous prenons l'avion à Toulouse lundi à 15h pour arriver sur le circuit dans la soirée. Le déplacement implique la mobilisation de deux avions, d'un train, d'un RER, de 3 voitures, d'un véhicule de location, d'un véhicule de prêt, de plusieurs bus et du métro.17 personnes font le voyage depuis Toulouse, Baptiste et Charly sont déjà en Allemagne. Tout ça a l'air un peu fouillis, et ça l'est, mais au final tout le monde arrive bien sur le circuit entre 20h et 23h.

 

DSCN0786.jpg

 

Les premiers arrivés peuvent se charger de monter les tentes (celles qui n'ont pas été perdues dans le transport) avec une organisation sans faille, n'hésitant pas à "faire des rotations de Pi" pour placer l'entrée du bon côté. Pendant ce temps, ceux qui ont oublié de prendre un sandwich peuvent se mettre en quête de nourriture.

 

Mardi:


L'équipe a prévu de se lever tôt pour pouvoir réaliser les inscriptions le plus vite possible. Grâce au soleil qui se lève à 4h30 du matin, cela ne pose aucun problème! Nous ne sommes pas les premiers levés mais avons une bonne place dans la file d'attente, et comme le staff de Shell est bien organisé, l'inscription est vite expédiée.

 

Le camion de Nogaro est déjà sur place et est autorisé à rentrer sur le circuit vers 9h. Mauvaise surprise par contre: bien que nous ayons demandé à être ensemble, les organisateurs ont placé les quatre prototypes dans quatre stands différents aux quatre coins des paddocks, et de plus n'autorisent pas le camion à s'approcher près pour décharger. On aura donc le droit à un peu de musculation pour transporter tout le matériel... Plus tard dans la journée, la Lufthansa nous livre les deux tentes perdues la veille lors de notre correspondance à Francfort, on peut donc saluer leur réactivité.

 

P1100845.JPG

 

Une fois bien installés, TIM 05 puis TIM 04 vont faire la queue pour le contrôle technique, lequel est bien organisé, un peu long, mais se passe bien. Quelques petits détails à régler pour TIM 04, ce qui est normal pour une première participation.

Le repas du soir est pris en compagnie du Lycée de Nogaro et de Supaéro car leur camion dispose d'un auvent de la taille de la remorque apte à accueillir les 45 personnes des 4 équipes, ce qui fait des soirées conviviales.

 
Mercredi:


Une fois de plus tout le monde est levé tôt, mais cette fois-ci à cause du froid plutôt que du soleil!

En premier lieu, comme tous les matins suivants, se déroule le briefing des équipes, au cours duquel le staff nous donne des informations importantes telles que "ne volez pas les extincteurs" ou "ne grimpez pas aux barrières".
Nous allons ensuite faire la queue pour tester la piste. En effet, l'organisation a décidé d'implanter des "chicanes" pour relever le challenge, mais ces obstacles sont en fait des murs de mousse grise perpendiculaires à la piste assez dangereux à cause du manque de visibilité (mur gris sur piste grise, et on n'a pas de vue directe sur la sortie). Le staff technique décidera plus tard de les élargir, ce qui résoudra les problèmes de trajectoires mais pas totalement ceux de visibilité.

 

P1090308.JPG P1090465.JPG

Lise, qui n'a jamais piloté sur circuit, peut alors commencer à faire des tours à vitesse réduite pour s'habituer à la piste et au véhicule. Dans l'après-midi, Stéphi fait la même chose avec TIM 04 après avoir validé le contrôle technique. Les équipes s'entraînent pour affiner la stratégie. Antoine notamment se charge de chronométrer dix points de contrôle par tout ce qui permet d'être très précis et de réagir à tout problème ou changement de direction du vent.

Jeudi:

 

Le plan était de faire un run complet pour la dernière matinée d'essais libre, mais une alerte météo étant prévue le soir, nous préférons faire directement la queue pour les tentatives validées qui ouvrent à 11h30, afin de pouvoir assurer deux runs validés dans l'après-midi même si le temps se gâte en fin de journée ou si le temps d'attente est long.

 

IMG_0353.jpg

Lise et Stéphi partent chacune pour leurs premiers runs et valident directement des grosses performances avec 2850 et 2687 km/l !

Dans l'après-midi le temps d'attente pour le départ est très réduit, les deux véhicules repartent pour un autre run et TIM 05 améliore avec 2872 km/l tandis que TIM 04 passe carrément à 3185 km/L !!

http://farm3.static.flickr.com/2082/5762346125_1d83ee356c.jpg
Photo Copyright Shell 2011

Le soir le staff nous conseille d'amarrer nos tentes et de nous préparer à un déchaînement météorologique qui finalement se résumera à 1h de pluie.

Nous tentons de travailler au banc car nous pensons que les performances de TIM 05 sont en dessous de ce que nous avions réalisé en essais, mais sans grand succès.
 
Vendredi:

Après avoir étudié la météo, nous décidons de faire nos deux derniers runs ce jour même car la météo du samedi n'est pas très optimiste.

L'équipe de TIM 04 rencontre plusieurs soucis avec la pile à combustible qui se noie, et n'améliore pas sa performance de la veille. Pendant que TIM 05 après un changement d'injecteur passe à 2906km/l, et ce bien qu'un véhicule ait coincé Lise dans une des chicanes. Cette équipe sera d'ailleurs disqualifiée pour conduite dangereuse.

A ce stade de la compétition, TIM 04 est quatrième dans la catégorie Hydrogène, et TIM 05 est seconde des moteurs à combustion interne; premier Ethanol.

Etant donné qu'au niveau organisation des courses tout se passe comme sur des roulettes, le staff de Shell décide d'offrir à toutes les équipes un essai supplémentaire pour le lendemain!

 

Le soir, l'équipe travaille jusqu'à 2h du matin pour étalonner le nouvel injecteur, en sachant pertinemment que nous devrons nous réveiller le lendemain à 5h30 pour être à fond, et à cause du soleil/du froid.

 

Samedi:


Programme du jour: lever 5h30 pour Pierre-Guy, Alexandre et Yvain qui doivent se rendre au stand dès 6h et effectuer les derniers préparatifs. Lever un peu plus tard pour les autres, selon un roulement prévu la veille afin d'optimiser le temps de sommeil de chacun. La queue pour le départ s'allonge déjà à 6h30, et une partie de l'équipe va s'y intégrer pendant que l'autre assiste au briefing de 8h, où on nous félicite de ne pas avoir volé d'extincteur ni grimpé sur les barrières.

P1090468.JPG

Les prévisions météo nous amènent à prévoir un départ en run optimal pour 9h. TIM 05 réalise cependant une performance légèrement en dessous de 2800 km/L, la cause à une erreur de programmation de la richesse avec le nouvel injecteur, et à une voiture du staff qui bloque Lise sur la piste. TIM 04 part un peu plus tard mais la pile en fin de vie ne permet pas d'améliorer la performance de la veille.

Plus tard, étant donné qu'elle a été plusieurs fois gênée en piste par différents véhicules et que la queue pour les départs s'amenuise, Lise réussit à négocier in extremis auprès du staff un sixième run!! Ce run profitera aussi à   d'autres équipes et sera pour nous le bon avec 2944 km/L!

Il ne nous reste plus qu'à ranger tout notre matériel et à embarquer tout ça dans le camion de Nogaro en attendant la remise des prix.
 
  Nos diverses performances nous permettent d'obtenir:

 

-La quatrième place dans la catégorie Hydrogène.

-La seconde place dans la catégorie des moteurs thermiques.

-La première place dans la catégorie des véhicules fonctionnant à l'éthanol.

-TIM 05 est le véhicule thermique dont l'exploitation produit le moins de CO2!

Podium4.jpg

De bons résultats qui récompensent un an de travail acharné!
 
Remerciements:

Tout ceci n'aurait pas été possible sans l'aide indispensable de la société Aérovac, de CTMI, des sociétés GIT et Sorevi, Loctite et Gaches Chimie, d'Hélion, de l'INSA, de l'UPS, de l'INP et du Conseil Régional de Midi-Pyrénées.

 banderole2.jpg

L'ensemble de l'équipe TIM tient à remercier toutes les personnes nous ayant aidé à préparer et à réaliser ce projet: entre autres Bernard Basile, Jean Lafabrie, Pascal Ludwiczak, Sébastien Di Mercurio et Thierry Rocacher, ainsi que Baptiste Bruant dont l'aide sur place nous a été précieuse, et Joao Santos qui a gardé François-Philippe en notre absence

De plus, nous souhaitons aussi remercier le staff Shell pour l'organisation très carrée et efficace.


Nous tenons aussi à féliciter ou remercier les équipes suivantes:


-L'INSA de Lyon qui nous a dépanné en essence pour purger nos injecteurs, et qui a eu tout un tas de soucis technique mais obtient tout de même une bonne performance

-Les deux équipes de l'ESTACA qui sont tombées sur un contrôleur technique de mauvaise humeur et de mauvaise foi et ont donc eu de grandes difficultés à participer.
   
-Le team Zénith de l'UTBM qui a réussi à faire rouler son véhicule à hydrogène en ayant décidé de se lancer dans le projet il y a moins d'un an.

-Supaéro et le lycée de Nogaro, notamment Denis Lescure, pour le partage de toute la logistique.

-L'EMT qui obtient un bon résultat malgré le fait qu'un autre concurrent ait embouti leur véhicule dès le premier jour.

 

Composition de l'équipe:

-Pierre-Guy Petit: Team Leader TIM 05, essais moteur.

-Lise Piquemal: pilote TIM 05, amie des animaux.

-Alexandre Auduberteau: essais moteur, préparation TIM 05, stratégie de course, stratégie Camion.

-Antoine Dubois: Préparation TIM 05, stratégie de course.

-Raphaël Nardari: Stratégie, speaker pilote.

-Harold Beaugendre: Logistique, préparation TIM 05, calcul de performances.

-Younès El Houari: Helper TIM 05, préparation.

-Karim Nadi: Logistique, préparation TIM 05.

-Andres Villaran: Logistique, préparation TIM05.

-Yvain Subra: Pilote de réserve, essais moteur.

-Baptiste Bruant: Correspondant/interprète allemand, préparation véhicule.

-Olivier Rallières: Team Leader TIM 04.

-Stéphie Edwige: Pilote TIM 04, responsable logistique/repas.

-Inès Ragout: Préparation TIM 04, responsable logistique/repas.

-Shan Breham: Préparation TIM 04, stratégie.

-Charly Galbrun: Préparation TIM 04, stratégie.

-Jérémy Ricard: Préparation TIM 04, stratégie.

-Stephan Astier: Helper TIM 04.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par YS - dans News
commenter cet article

commentaires

Bienvenue !

TIM (Toulouse Ingénierie Multidisciplinaire) est une association étudiante.


Notre mission : relever des défis technologiques innovants en développant et optimisant des véhicules les plus économes en énergie possible.


En ligne de mire : l’Educ-Eco et le Shell Eco-Marathon, pour nous confronter à plus de 200 équipes du monde entier!

Social