Remerciements:

 

 

21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 16:06
Et voici venu le temps de vous compter l'histoire de l'Educ-Eco 2010, qui s'est déroulé du 16 au 19 mais sur le ciruit de Nogaro:

 


 

Préparation:

Les dates de l'Educ-Eco, en semaine, ne sont pas des plus optimales pour notre équipe, et peu de monde a pu se déplacer sur le circuit. Grégory a pris un jour de congé sur son stage pour venir nous aider, mais Estelle et Nina, les pilotes, ne peuvent pas rater certains cours importants, et il nous faut faire appel à un pilote de secours.

La plus grande partie de l'équipe étant en stage, la préparation du véhicule est minimale, et de plus les roues de course sont montées sur TIM 04, cachée au fond à gauche dans un sombre labo de l'N7. On y va pour le fun... Heureusement le travail effectué sur la fiabilité mécanique du moteur devrait nous assurer une performance honorable.

Au niveau de la logistique, le faible nombre de participants ne la rend pas bien compliquée. Cette dernière consiste principalement en la location d'un camion pour le transport du matériel et en l'achat d'une conserve de 4kg de cassoulet pour la sustentation du personnel.

Lundi:

Au beau milieu de la fin de la matinée, vers midi, Pierre-Guy, Alexandre, Grégory et Raphaël arrivent sur place et peuvent s'atteler à l'installation du stand, puis à la préparation de TIM 05 en vue de passer le contrôle technique.

Ledit contrôle se passe sans problèmes. C'est Rudy de Producteam qui se charge de contrôler notre véhicule.
Enfin, on peut utiliser le temps restant dans l'après-midi pour faire quelques essais libres, ce qui permet de détecter un souci au niveau du compteur de vitesse.

P1080026.JPG
Par contre une mauvaise surprise nous attend: les stands sont fermés la nuit à partir de 9h. On ne pourra donc pas passer de longues soirées à travailler sur le moteur...

Mardi:


Le mardi, on se lève moyennement tôt, vu que les stands ne sont ouverts qu'à partir de 8h et que les essais ne commenceront qu'à 9h30.

L'organisation nous informe que l'on aura droit à autant d'essais que l'on souhaite dans la journée, ce qui est une très bonne nouvelle. Nous décidons donc de faire une tentative vers 10h pour assurer une première performance. Malheureusement, il semble qu'un frottement inconnu ralentisse le prototype et la performance est moyenne: 2461km/l. De retour au stand, on ne tarde pas à retrouver le cupable: un frein qui frotte. Bon, une fois le mystère résolu, c'est reparti en début d'après-midi.

http://www.educeco.com/wp-content/gallery/challenge-2010-18-05-10/Challenge-Educeco-18-05-10112.jpg

Tout semble bien se passer cette fois-ci quand tout d'un coup un nouveau frottement mystère apparaît, plus sévère que le premier. Le nombre de tentatives étant illimité, Yvain décide de rentrer sur le champ pour éclaircir ce nouveau Super Frottement Mystère. La roue arrière s'est en fait curieusement décalée et est venue frotter contre son support. Le coupable est tout trouvé: Raphaël aurait mal serré la roue, et la traction du moteur sur la chaîne aidant, elle se serait décalée. Mais Alexandre finit par disculper le suspect: en effet c'est une vis de la roue libre qui s'est dévissée et est venue se bloquer, se tordre et frotter contre le support de roue en carbone, en décalant la roue au passage.

http://www.educeco.com/wp-content/gallery/essais-avant-la-course/essais-coursse-educeco-1019-0019.JPG

Cette fois-ci, ça devrait être la bonne. Les conditions sont idéales, il fait chaud, le SFM n'existe plus, la piste est libre et c'est reparti. Sauf que quand on est 3 pour tout gérer, on a vite fait de s'emmêler et le nouveau problème du jour est que les deux chronomètres utilisés pour la stratégie n'ont pas correctement démarré... Bon, du coup l'équipe joue la carte de la sécurité et TIM 05 termine sa tentative en avance sur le temps réglementaire (on ne saura jamais en avance de combien). Pour autant cette fois-ci la performance est bien meilleure: 2872 km/l, ce qui nous propulse à la seconde place du classement!
 
Mercredi:

Une bonne journée s'annonce, mais contrairement aux prévisions le temps est moins favorable que la veille: un peu plus frais et le vent se lève.

La première tentative du matin se solde par un nouvel échec: cette fois-ci c'est un connecter d'injecteur un peu agé qui en est la cause. La seconde tentative se passe bien, avec quelques ratées dues à ce connecteur récalcitrant, mais sans plus. La stratégie est bonne cette fois-ci, mais par contre les conditions météo ne nous permettent pas d'améliorer la performance de la veille et nous obtenons 2837 km/l. Qu'à celà ne tienne, c'est déjà pas mal du tout et nous sommes toujours deuxième au classement général avec une forte avance sur le troisième et pas mal de retard sur le premier, donc tout ça devrait rester stable!

http://www.educeco.com/wp-content/gallery/sur-le-circuit/circuit-educeco-nogaro-1029-0029.JPG
 
 A la remise des prix, notre performance de 2872 km/l nous permet d'obtenir la seconde place au classement "moteurs à combustion".

De plus, nous avons l'excellente surprise de découvrir que le jury nous a attribué le Prix de l'Innovation Technique pour la direction à lames souples de carbone de TIM 05!

Après ce que nous pouvons considérer comme une édition réussie de l'Educ-Eco, il ne nous reste qu'à ranger tout le matériel et à rentrer sur Toulouse.

Remerciements:

Tout ceci n'aurait pas été possible sans l'aide indispensable de la société CTMI, du CROUS de Toulouse, de Promologis, des sociétés GIT et Sorevi, Loctite et Gaches Chimie, de l'INSA, de l'UPS, et du Conseil Régional de Midi-Pyrénées.


L'ensemble de l'équipe TIM tient à remercier toutes les personnes nous ayant aidé à préparer et à réaliser ce projet: entre autres Bernard Basile et Jean Lafabrie.

De plus, nous souhaitons aussi remercier les bénévoles de l'Educ-Eco pour avoir organisé cette compétition, et en particulier, Laurent et Rudy.


Nous tenons aussi à féliciter ou remercier les équipes suivantes:


-Le Lycée Jean Zay, qui pour son retour sur la piste obtient la bonne performance de 1175 km/l et se classe ainsi second lycée.

-L'IUT GMP de Toulouse, qui a réussi à presque dépasser les 200 km/l avec son Urban Concept, se classant second de cette catégorie.

-Le PIC qui obtient une performance honorable malgré une longue série de problèmes techniques, et qui est aussi devenu notre fournisseur officiel de Téflon.


Partager cet article

Repost 0
Publié par YS - dans News
commenter cet article

commentaires

Bienvenue !

TIM (Toulouse Ingénierie Multidisciplinaire) est une association étudiante.


Notre mission : relever des défis technologiques innovants en développant et optimisant des véhicules les plus économes en énergie possible.


En ligne de mire : l’Educ-Eco et le Shell Eco-Marathon, pour nous confronter à plus de 200 équipes du monde entier!

Social