Remerciements:

 

 

5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 19:16
Rockingham 2010, ou comment on bat des records:

 


 

Préparation:

Se déroulant au début des grandes vacances, le SEM anglais est l'occasion d'un voyage de fin de saison sympathique. Aussi, généralement l'équipe rodée par les autres compétitions de l'année en profite pour présenter deux véhicules, le deuxième inscrit dans la classe éthanol.

Malheureusement, cette fois-ci de nombreuses personnes, dont les deux pilotes titulaires, sont absentes pour diverses raisons fallacieuses (comme des stages...), et nous devons donc abandonner l'idée d'aligner les deux prototypes, ingérables pour une équipe de cinq personnes.

Par contre, du côté technique, Raphaël et Grégory ont enfin terminé la nouvelle isolation thermique du moteur, bien plus efficace, qui doit nous permettre d'améliorer le rendement moteur en fin d'épreuve.

De plus, une idée nous traverse l'esprit: le record en éthanol est de 2885 km/L ( La Joliverie, 2006). Or TIM 05 devrait être capable de pulvériser ce chiffre. Compte tenu de l'expérience accumulée au cours des années précédentes sur ce carburant, une journée d'essais au banc permet de confirmer que sans modifications mineures nous pouvons atteindre de bons résultats. Nous ne présenterons donc qu'un seul véhicule, mais avec un objectif élevé: rien de moins qu'un record du monde!

Dimanche, Lundi:

De Toulouse à Rockingham, c'est long. De plus, l'équipe dispersée pour diverses raisons doit se reformer directement sur le circuit. Venant de Midi-Pyrénées, d'Auvergne et d'Allemagne, il ne faudra rien de moins que deux voitures, un fourgon, deux ferrys, deux trains, deux GPS et moultes cartes routières pour permettre à nos cinq compères d'arriver à bon port entre 3h de l'après-midi et 3h du matin.

Sur place, une bonne surprise nous attend: contrairement à notre dernière expérience sur place, les stands sont ouverts le soir et la nuit, ce qui permet d'installer le matériel et de travailler sans panique!  Et la nuit, il pleut, mais ça, c'est normal !
 
Mardi:


Le mardi, on se lève tôt, pour pouvoir faire la queue au contrôle technique dès que possible. Encore deux bonne surprises: il fait beau, et les douches sont chaudes (ça, c'est pas normal, d'autant plus qu'elles resteront chaudes pendant toute la compétition: très, très anormal...).

3000

 

Le contrôle technique est vite effectué par le staff technique toujours très agréable et souriant, ce qui nous permet de nous préparer pour des essais libres en fin de matinée. Là des choses plus normales que les douches chaudes se produisent: le moteur refuse catégoriquement de démarrer une fois sur la piste. Bon, ce sera un retour aux stands. Puis il se met à pleuvoir: c'est bon, tout rentre dans la normalité...

Finalement, le souci technique s'avère être un simple problème de connecteur de bobine, vite remplacé par un modèle plus fiable. Nous en profitons pour changer ausi le connecteur de chauffe du moteur lui aussi défaillant. Il se remet à faire beau, la piste sèche et nous pouvons donc repartir pour les essais validés.

4015

Sur le circuit de Rockingham, la stratégie de course est difficile à gérer. En effet, l'anneau se compose de deux éléments: une grande descente, et une grande montée. Pour éviter d'aller trop vite et donc de trop consommer, il faut donc réussir à passer le seul sommet à faible vitesse (8km/h), ce qui implique le gros risque de se retrouver à l'arrêt en cas de mauvaise estimation ou de rafale de vent imprévue (et assez courantes). Nous avons du mal à gérer cette stratégie, et avons une avance considérable lors du premer essai. Malgré tout, la performance est honorable avec 3022 km/L, ce qui est déjà un record dans la catégorie Bio-Ethanol, et nous assure la première place au classement général !

S'ensuit un deuxième essai, mais cette fois-ci le vent s'en mèle et la performance est moins bonne avec 2850 km/L.

Le soir venu, quelques essais au banc confirmant les bonnes performances du moteur, nous décidont de ne pas travailler pour nous remettre du long voyage de la veille, et apprécions le barbecue organisé par le staff, un peu de cerf-volant et de discussions avec les autres équipes (Note pour l'an prochain: penser à prendre un jeu de cartes).
 
Mercredi:

Une fois de plus le temps est au beau, et le vent est retombé pendant la nuit, l'objectif est donc de travailler la stratégie pour améliorer la performance.

Pour le troisième essai, c'est chose faite: en gagnant deux minutes sur la stratégie, nous passons à 3228 km/L !

7527
Et enfin, le dernier, avec seulement 40 secondes d'avance sur le temps réglementaire, nous propulse à 3350 km/L, de quoi nous faire sourire et plus encore !
 
 A la remise des prix, cette performance de 3350 km/l nous permet d'obtenir la première place au classement général. De plus, il s'agit du record du monde de moindre consommation pour un véhicule fonctionnant au bio-éthanol.
 9120
Il ne nous reste plus qu'à ranger tranquillement nos affaires, à remercier Mike Evans, à nous installer pour la dernière nuit de camping, à boire le champagne et à nous maudire une fois de plus pour avoir oublié d'emmener un jeu de carte...

Jeudi-Vendredi:

Le retour se fait en deux étapes, légèrement rallongées par l'utilisation malencrontreuse d'un GPS pour qui la ligne droite n'est visiblement pas le meilleur chemin, et qui pense que les routes de campagne sont plus favorables à la vitesse que les voies rapides. Après diverses explications à grand coup de talkie-walkie entre les défenseurs de la technologie et ceux de la vieille carte routière, le convoi trouvera néanmoins sa route vers le Sud, en faisant une escale touristique à Porthmouth et au MacDonald de Chartres.
 
Remerciements:

Tout ceci n'aurait pas été possible sans l'aide indispensable de la société Aérovac, CTMI, du CROUS de Toulouse, de Promologis, des sociétés GIT et Sorevi, Loctite et Gaches Chimie, de l'INSA, de l'UPS, et du Conseil Régional de Midi-Pyrénées.


L'ensemble de l'équipe TIM tient à remercier toutes les personnes nous ayant aidé à préparer et à réaliser ce projet: entre autres Bernard Basile et Jean Lafabrie.

De plus, nous souhaitons aussi remercier Mike Evans pour avoir organisé cette compétition, ainsi que tous les bénévoles du staff technique pour leur bonne humeur.


Nous tenons aussi à féliciter ou remercier les équipes suivantes:


-Les portugais d'Eco Véhiculo, qui viennent de loin et se classent seconds.

-Team Green, qui complète le podium.

-Le MASH qui a promis de nous ramener de l'eau de Lourdes véritable pour l'an prochain.

 

Composition de l'équipe:

-Pierre-Guy Petit: Team Leader, essais moteur, Chef du GPS.

-Grégory Vialet: essais moteur, stratégie, responsable du Grégory Show.

-Aurélien Reysset: logistique, cuisine, préparation, Sailorman.

-Baptiste Bruant: préparation, stratégie, Chef du GPS Qui Marche qu'en Allemagne.

-Yvain Subra: pilote, essais moteur, distractions cerfvolistiques.

Et enfin la galerie de photos: elle est ici.


Partager cet article

Repost 0
Publié par YS - dans News
commenter cet article

commentaires

Bienvenue !

TIM (Toulouse Ingénierie Multidisciplinaire) est une association étudiante.


Notre mission : relever des défis technologiques innovants en développant et optimisant des véhicules les plus économes en énergie possible.


En ligne de mire : l’Educ-Eco et le Shell Eco-Marathon, pour nous confronter à plus de 200 équipes du monde entier!

Social